(no)where (now)here

2 robes interactives. Super organza, fils photoluminescents, PVDF, composants électroniques

Le projet est inspiré de l'essai "Esthétique de la disparition" de Paul Virilio (1979). " L'absence survient fréquemment au petit déjeuner et la tasse lâchée et renversée sur la table en est une conséquence bien connue. L'absence dure quelques secondes, son début et sa fin sont brusques. Les sens demeurent éveillés mais portant fermés aux impressions extérieures. Le retour étant tout aussi immédiat que le départ, la parole et le geste arrêtés sont repris là où ils avaient été interrompus, le temps conscient se recolle automatiquement, formant un temps continu et sans coupures apparentes. " La série de 2 robes, faite de fils photoluminescents, utilisant la technologie oculométrique, est activée par le regard du spectateur. Tel un clignement des yeux qui "gâche" une photographie, tout en interrogeant le concept de la présence et de la disparition, l'expérience de clair - obscure se vit pourtant à travers le regard incertain.

                             
ENGLISH