Living Pod

2 manteaux interactifs. Cuir, super organza et composants électroniques.

La lumière, la variation des formes et le mimétisme se rencontrent dans Living Pod. Devant ces pièces faussement jumelles, l’usager est invité à employer une source de lumière qui anime lentement le vêtement A. Le B mime alors les transformations formelles du A de façon exagérée et déséquilibrée, changeant de structure grâce à un mécanisme photosensible installé à même le vêtement. Ces variations de formes des pièces sont rendues possibles grâce aux techniques de coupe à plat utilisées dans leur confection. En plus des mouvements intégrés aux vêtements, les matières semblables employées dans Living Pod soulignent deux aspects très présents dans le système actuel de la mode: la confrontation et l’imitation. Le vêtement joue ici un rôle de médiation entre l’homme et son environnement. Par son utilisation de la lumière, Living Pod rappelle le projet Walking City, qui utilisait l’air pour insuffler du mouvement aux pièces.

                         
ENGLISH