pour paul

Deux vêtements en “faux-semblant” permettent au public de prendre la mesure de la répétition et du leurre dans lesquels les cycles de création de collection s’inscrivent.

Deux vêtements: le premier est confectionné dans une matière fragile, il est celui qui se voit de loin, à la lumière du jour ou avec un éclairage artificiel. Le deuxième est fait de fils et pigments photoluminescents, il est celui qu'on regarde de près, lorsque l’espace est plongé dans l’obscurité.
Les deux vêtements sont suspendus sur un cintre, en superposition, le premier couvrant le second. Un senseur de proximité relié au système d’éclairage de l’espace détecte la présence d’une personne, lorsque’elle pénètre dans la pièce, la lumière s’allume et le premier vêtement se révèle; alors que la personne quitte les lieux, la lumière s’éteint, c’est à ce moment précis que le second vêtement se montrera, en silence.

       
ENGLISH